Hollysiz et La Femme mettent les petits plats dans les grands

On aime les rockeuses ici. Et vendredi on en a trouvé une qu’on avait déjà un peu entendu de ci de là mais qui nous a fait forte impression, un peu comme avait pu le faire la splendide Izia il y a peu. Parlons donc d’Hollysiz, une blonde que Vincent Cassel connait bien (si si, la famille) et qui a une énergie à vous assoiffer un dromadaire en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

Solidays

Malgré ses cheveux blonds et son mini-short ainsi que sa chanson sur ce fameux vêtement hyper court ne la prenez pas pour une bimbo. Une bête de scène, oui. Une nana qui ose, aussi. Une rockeuse déjà accomplie, sans aucun doute. Une nana qu’on a déjà très envie de revoir, assurément.

Justement, La Femme, dimanche, on avait envie de revoir ce que ça donnait. L’an dernier, sur le même festival, nous n’avions pas eu notre dose car le groupe jouait en catégorie découverte. Ce temps est révolu et le groupe frenchy avait cette fois droit à une grande scène à la mesure de l’aura qu’il commence à se forger jusque dans les écrans pub pour les voitures. Un bonheur donc de les voir épanouis, endiablés, accomplis. De quoi avoir de belles « sensations » !