Comment bien marquer les paliers de décompression en plongée?

Pour commencer, il convient de souligner que la pression atmosphérique diffère sur terre et sous l’eau. Plus on plonge dans les profondeurs marines, plus cette pression atmosphérique augmente; d’une valeur équivalente de 1 bar pour 10 mètre de profondeur. Face à cette pression, il se produit un gaz en compression dans le sang humain. Ce gaz doit être évacué lors de la montée pour éviter tout risque d’étouffement voire de noyade. Pour l’évacuer, le plongeur a le choix entre remonter très lentement vers la surface de l’eau ou utiliser un ordinateur de plongée pour effectuer des paliers de décompression pour remonter. Au cours de cet article, vous serez en mesure de savoir comment bien marquer les paliers de décompression en plongée.

Caractéristiques des paliers de décompression.

Comme expliqué ci-dessus, le corps humain renferme une quantité d’azote sous forme dissoute. L’oxygène est consommé par le corps et est par la suite transformé en gaz carbonique que le poumon évacue lors de la respiration. De ce fait, pour pouvoir respirer sous l’eau, on doit utiliser un détendeur qui fournit de l’air. A 20 mètres sous l’eau donc, les poumons contiennent trois fois plus d’azote que l’air au niveau de la mer. Une certaine quantité de cet azote sera dissoute dans le sang mais au fur et à mesure que le plongeur continue son exploration au fond des eaux, la quantité d’azote comprise dans les poumons et dans tout le corps sera égale. On assiste alors à un «équilibre» qui est appelé «saturation». Et si à ce moment précis, le sportif remonte à la surface de la mer, la pression atmosphérique va diminuer progressivement au fur et à mesure qu’il remonte. Il y aura alors une rupture de l’équilibre qui risquera d’entraîner des conséquences néfastes pour le plongeur car en remontant rapidement vers la surface de l’eau, la pression atmosphérique diminuera aussi rapidement et l’azote contenu dans tout le corps et les poumons ne pourra s’acheminer normalement dans le sang et formera des bulles d’azote sur tous les tissus du corps.

Les bonnes dispositions à prendre lors des remontées à la surface de l’eau

Afin d’éviter tous risques d’accidents, il faut suivre une vitesse maximale de 15 minutes de montées par minutes et de faire une pause ensuite. Sinon, notez que le nombre de paliers de décompressions, leurs profondeurs et leurs durées est déterminé par des tables déjà calculées que tout club de plongeurs enseigne méticuleusement aux adeptes. A titre d’exemple, on peut citer ces valeurs: pour remonter à moins de 10 mètres de profondeur, on reste 5heures 30 minutes, à  moins de 12 mètres, 2 heures 15 minutes, à moins 15 mètres, on peut rester 1 heure 15 minutes , à moins de 20 mètres, on peut rester 40 minutes.

Pour plus de conseils sur la plongée et la décompression, je vous conseille ce site dont je me suis inspiré pour rédiger cet article.

A lire aussi : Qu’est-ce qu’une adresse IP et une adresse MAC ?